Protéger vos plantes exotiques du gel

En terme de protection hivernale vous êtes nombreux à vous demander quelles sont les meilleures méthode d’hivernage de vos plantes exotiques-rustiques. Même si certaines variétés sont réputées résistantes, il est tout de même recommandé d’apporter une protection minimale afin de permettre à vos plants de passer l’hiver en douceur – surtout s’ils sont jeunes.

Nous avons pu retrouver quelques photos de protection effectuées chez nous ou chez des clients afin que vous puissiez facilement répéter ces gestes chez vous. Ces méthodes ont été testé par nos soins et de loin les meilleures que l’on ai trouvé.

Protection des plants en pleine terre

Il vous faudra :

  • De la brande ou du grillage ou encore une clôture en bambou/bois etc.
  • De la paille
  1. Utilisez un morceau de brande ou de grillage puis enroulez-le tout autour du tronc en laissant un vide entre le tronc et la brande.
  2. Remplissez l’intérieur de paille jusqu’en haut du tronc (40-50cm de hauteur et + en fonction de la plante).

Si vous souhaitez vraiment utiliser un voile d’hivernage, suspendez-le au-dessus (pour éviter la tombée d’humidité) ou autour de la brande, mais JAMAIS en contact direct avec le tronc ou le feuillage.

Protéger une cordyline

Munissez-vous d’une ficelle (ou tout simplement d’une feuille de cordyline) pour protéger le cœur des cordylines en formant des »couettes » pour chacune des touffes de feuilles.

Les méthodes sont similaires pour les phormiums et certains palmiers

Protéger les bananiers et les colocasias

Pour les bananiers, ne pas couper le tronc.
Pour les variétés de bananiers et colocasia rustiques et bien implantées (musa basjoo, sikkimensis, musella, helen’s hybride / colocasia  pink china, esculenta…), utilisez la méthode de la brande citée plus haut, un bon paillage (paille) sur au moins 40 cm de hauteur (et + dans les régions très froides) conviendra pour préserver la souche.

Concernant les jeunes sujets, rentrez-les en situation hors gel- même pour les plus rustiques – pendant toute la période hivernale et attendre le printemps pour les planter en terre, une fois le risque de gel écarté.

Protéger une fougère arborescente

21Couper les feuilles développées et rabattez les sur le dessus de la souche afin de protéger le coeur par le haut (les feuilles de fougères ont la particularité de ne pas pourrir).

Puis effectuez la méthode de la brande citée plus haut

Dois-je utiliser un voile d’hivernage ?

Nous déconseillons le voile d’hivernage en général, appliqué en contact direct avec les feuilles et le tronc des arbres à protéger, il ne fera que condenser l’humidité et entrainera un pourrissement systématique de la plante si le voile est posé trop longtemps.

Si vous souhaitez tout de même l’utiliser, enveloppez-le autour de la brande ou du grillage, afin de laisser la plante respirer, ou disposez-le au-dessus de la plante afin d’éviter que l’humidité ne tombe dessus.  N’oubliez pas de l’enlever aussitôt que les températures le permettent.

 Si vous rentrez vos plantes à l’intérieur…

A l’intérieur, préférez une pièce fraîche plutôt qu’une pièce chauffée. Penser à arroser régulièrement en laissant la terre sécher entre 2 arrosages et à pulvériser le feuillage régulièrement afin de compenser l’hygrométrie plutôt sèche des intérieurs. L’idéal est de rentrer les plantes courant octobre afin de minimiser les risques de chocs thermiques.

Vous avez des doutes ?

Selon vos régions, vos besoins peuvent être différents, aussi nous sommes à votre disposition pour toutes questions ou pour tout conseil personnalisé au 02 40 86 55 80. Appelez-nous immédiatement si vous constatez le moindre problème, nous sommes là pour vous aider.

N’hésitez pas à donner vos avis et vos astuces ! Nous lisons chacun des commentaires avec attention et feront de notre mieux pour y répondre 🙂

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Virginie dit :

    Bonjour , je voulais protéger un phoenix avec un grillage et de la paille mais jusqu’an haut des feuilles en les attachants, car le tronc n’est pas beaucoup développé. Donc kje voudrais avoir votre avis merci pour vos conseils

    J'aime

    1. Bonjour Virginie,
      Le plus important est de protéger le coeur du phoenix de la façon que vous décrivez : ramener les palmes vers le haut et attachez les, puis bien pailler au moins jusqu’en haut du coeur. Vous pouvez pailler jusqu’en haut du feuillage mais ce n’est pas forcément nécessaire car il redémarrera au printemps.
      Enfin, l’hivernage du phoenix dépendra de la région où vous vous trouvez car chez nous par exemple, nous ne sommes pas déscendu en dessous des -3 / -4°C de façon prolongée depuis quelques temps. Bon hiver à vous !

      J'aime

  2. Virginie dit :

    Merci pour votre réponse, je suis de l’autre côté de la Loire sur st jean de boiseau. Bon hiver à vous aussi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s