Mon bananier d’intérieur : savoir le choisir et l’entretenir

Dans cet article, retrouvez les conseils-clés et les conditions pour réussir la culture de votre bananier en intérieur.

ENVIRONNEMENT

Tout d’abord, assurez-vous de pouvoir offrir à votre plantes les conditions nécessaires à son développement : une pièce lumineuse et hors gel sont indispensables ; à retenir : plus la pièce est chaude et sèche, plus souvent il faudra le suivre en arrosage et pulvérisation.

maxresdefault

QUELLES VARIÉTÉS CHOISIR

En variété ornementale, vous pouvez vous orienter vers
Musa Ornata Royal Pink
Musa Velutina
Musa Cheesmanii
Musa Bordelon
Musa Siam Ruby

Si ce sont les bananier fruitiers d’intérieur qui vous tentent, vous pouvez essayer :
Musa Dwarf Cavendish
Musa Dwarf Namwah
Musa Dwarf Brazilian
Musa Dwarf Red
Musa Dwarf Orinico
Musa Sweet Heart

Si vous aimez les bananiers, jetez aussi un coup d’œil aux
Strelizia Reginae (oiseau du paradis)
Strelitzia Augusta

COMMENT LE PLANTER

Prenez un grand contenant (pour un pot de 2.5L choisissez idéalement un pot de 15 à 30L), tapissez le fond de billes d’argile ou de petits cailloux pour favoriser un drainage indispensable. Assurez-vous qu’un trou de drainage se trouve au fond du pot pour éviter la stagnation d’eau et donc le pourrissement.
Pour le substrat : mélangez 1/3 de terre végétale avec 2/3 d’un terreau de qualité (éviter le bas de gamme). Le rempotage doit être effectué tous les 2 ou 3 ans.

COMMENT L’ENTRETENIR

En intérieur, la brumisation est indispensable et les arrosages doivent être réguliers. Sans commettre d’excès, il faut l’arroser régulièrement pour qu’il puisse se développer de façon optimale. Si la terre du dessus commence à s’assécher sur les premiers centimètres, alors c’est le bon moment pour l’arroser.
Apportez un peu de compost tous les mois pour lui donner les nutriments nécessaires à sa croissance : compost ménager, engrais (bio!) comme les granules d’orties etc.

LES MALADIES ET PARASITES DU BANANIER

  • Feuillage s’asséchant sur les côtés, devenant marron / feuillage intérieur ne se développant pas ou brunit :  ambiance trop sèche, manque d’hygrométrie et d’humidité / excès d’eau ou manque d’eau >> ajuster l’arrosage
  • Feuillage jaunissant : excès ou manque d’eau, excès ou manque de nourriture
  • Présence d’acariens / araignées rouges : petites toiles d’araignée sous le feuillage >> ambiance trop sèche, augmenter les pulvérisation, traiter avec une huile anti-cochenille
  • Pucerons : normalement pas en intérieur mais si c’est le cas, traiter avec savon noir et argile bentonite
  • Blanchiment du feuillage : coup de soleil >> mettez le à l’ombre une dizaine de jours avant de lui faire prendre le soleil.

CONSEILS
Les sortir à la belle saison, car à l’intérieur ils ne prennent pas les UV, mais attention de ne pas les bruler !
Commencez par les sortir dès que la température est >15°C (en gros de mai à octobre), 15 jours à l’ombre d’abord pour éviter les coups de soleil et les mettre à la lumière du soleil  petit à petit.
Pour les rentrer, mettez les en intérieur 3 semaines avant le chauffage pour éviter les différences de température trop importantes.

Vous vous sentez toujours perdu même après ces conseils ? Appelez-nous 🙂 ! 02 40 86 55 80

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s